Environnement

Effets de l’agriculture intensive sur l’environnement


L’homme est le premier agent responsable de la protection ou de la dégradation de l’environnement où il se trouve. Il faut bien noter que ses actions actuelles déterminent l’état de son environnement dans l’avenir. Il contribue directement ou indirectement au déséquilibre de ses ressources naturelles par le biais de la production et l’agriculture intensives.       

L’agriculture intensive et ses avantages

Cette pratique semble bénéfique pour tout le monde puisque pour plusieurs raisons. D’abord, elle permet la mise en valeur de plusieurs milliers d’hectares de terrain supplémentaires. Ce qui signifie une grande production vivrière et alimentaire qui à son tour est synonyme de rendement élevé ou bénéfice pour l’homme. Ensuite, grâce à l’agriculture intensive, les réserves en nourriture est passé du moindre à l’abondance. Ce qui se traduit par l’abondance des fruits et légumes et autres produits locaux sur le marché. Par la suite, l’agriculture intensive résout une partie de la crise alimentaire mondiale, et le taux de mortalité due à la famine diminue légèrement.

Les désavantages de l’agriculture intensive

Bien que l’agriculture intensive soit bénéfique à la population mondiale, elle présente des effets secondaires classés « nuisibles à l’environnement ». Ce désavantage n’est autre que la pollution du sol.

Dans la pratique de l’agriculture intensive implique l’utilisation de tonnes de pesticides. Elles sont versées sur les milliers d’hectares cultivées. Une fois induit de produit chimique, les champs rejettent une grande quantité vers les lieux en aval où se situe les eaux douces, d’où la pollution des eaux. Après la pollution de l’eau, un déséquilibre de la faune et de la flore est constaté dans ces eaux douces. Sous l’effet des pesticides, les plantes aquatiques comme les algues poussent à une vitesse impressionnante et deviennent plus volumineuses. Elles consomment la totalité de l’oxygène des poissons. Puis après, il se produit la désoxygénation de l’eau. Ainsi bon nombre d’espèces aquatiques comme les poissons et autres succombent et meurent.

En plus du manque d’O2, la rivière remplie de pesticides devient extrêmement acide sous l’effet du nitrate et du phosphate présents dedans. Par conséquent, l’eau acide tue l’intégralité de la faune présente dans ce milieu. Et outre que la pollution des eaux, ces mêmes pesticides destinés à l’agriculture intensive polluent l’air sans que nous nous en rendons compte. Cela affecte par la suite l’être humain et la biodiversité toute entière.  Ces raisons expliquent les méfaits de l’agriculture intensive sur l’environnement.

Les solutions pour l’environnement envers la culture intensive

Dans une culture intensive, l’usage des pesticides semble obligatoire. Cependant le  pesticide est le principal fautif dans la pollution de l’air, de la terre et des eaux. La solution proposée est l’éradication totale de ces chimiques dans toute forme culture, intensive ou non. La bonne santé de l’environnement doit être prioritaire au détriment de la surproduction. Ou bien, il faudrait remplacer le nitrate et le phosphate présents dans les pesticides par d’autres solutions efficaces mais surtout moins polluants. L’homme étant un petit génie dans l’art de créer, il devrait être en mesure de créer de nouveaux pesticides plus favorables à l’environnement. C’est certain !

Ecologie
Une nouvelle approche pour protéger l’environnement et l’écologie
Environnement
L’environnement, comment faire pour la préserver
Environnement
L’environnement et le réchauffement climatique