Ecologie

Une nouvelle approche pour protéger l’environnement et l’écologie


A l’heure actuelle, il ne s’agit plus de survie de l’homme lorsque l’on parle de préservation de l’environnement. Même s’il est obligé de chasser tel ou tel animal, ou encore d’utiliser tel ou tel produit chimique pour ses besoins, il faut noter que l’homme n’est plus le seul concerné. L’écologie et l’écosystème tout entier sont de la partie. Oui, cela concerne l’ensemble des êtres vivants sur terre.

Les vraies causes du problème environnemental

Dans la soif de contrôle de l’homme s’ajoute un besoin démesuré de tout avoir et de tout exploiter pour avoir encore plus. Si je ne m’abuse, il est actuellement question d’amasser pour le compte de l’humanité tout ce qui est susceptible d’apporter de l’argent.  Voilà la cause réelle de tous ces problèmes environnementaux que nous vivons actuellement. En plus, il faut reconnaitre la part importante de l’homme dans le déséquilibre écologique. Certains animaux et plantes sont délogés de leurs habitats naturels et considérés comme des animaux d’exposition. Et même si les recherches scientifiques essaient de trouver des solutions à la disparition de certaines espèces, les chercheurs ne parviennent pas à stopper le processus de destruction. Je parle de destruction et non plus de dégradation parce qu’il faut bien le dire, l’environnement n’est pas seulement dégradé, il est quasiment détruit.

Les conséquences irrémédiables

Les effets de serre, le réchauffement de la planète, la disparition des races d’animaux, l’insuffisance des ressources naturelles dans certaines régions du monde, … sont les conséquences indirectes de la dégradation de l’environnement. Les effets directs, eux, se voient tous les jours même si nous n’y prêtons pas d’attention. A ne citer que le manque de l’eau ou la canicule. Le pire, c’est que nous n’arriverons pas à mettre l’environnement à son état « normal », ou du moins, à un état stable et évolutif (dans le bon sens du terme) même si on nous donnait un millier d’années. De plus, il n’est pas possible d’arrêter complètement le développement parce que nous sommes arrivés à un stade où nos besoins sont corrélés avec l’exploitation massive de nos ressources. Voilà également une conséquence de la destruction environnementale et écologique. L’homme n’est plus capable de sauver son propre environnement de vie parce qu’il a été trop longtemps accoutumé à toujours en demander plus.

La nouvelle approche

Nous ne pourrons pas refaire les calottes glacières en fonte ni même l’empêcher. Nous ne pourrons pas ressuscités les races d’animaux et de végétaux disparus dans notre quête du développement. Nous ne pouvons pas détruite toutes les constructions de l’homme ni même les interdire. Tout ce que nous pouvons faire, c’est limiter les dégâts.

Ainsi, il faut retrousser ses manches et commencer dès aujourd’hui à penser à autrui. Si certains animaux ont disparus aussi, c’est parce qu’ils ont trop chassés leur nourriture. C’est ce qui se passer pour l’homme s’il ne s’arrête pas à temps.

Bref, l’homme doit simplement revoir ses besoins et les classer correctement pour pouvoir exploiter l’environnement comme il le faut.

Environnement
L’environnement, un trésor en voie de disparition
Ecologie
Environnement et écologie
Environnement
L’environnement et la disparition de la banquise