Ecologie

3 habitudes écologique à avoir chez soi


Nous remarquons une sensibilisation sur les questions environnementales en France ces dernières décennies, la population prenant de plus en plus conscience des conséquences de nos habitudes sur les générations à venir et sur l’écosystème.

Afin de mener une vie plus saine pour l’environnement, il n’est pas forcément nécessaire de mener des actions de grande ampleur. De simples gestes quotidiens, en étant appliqués par tous, peuvent changer l’état de la planète.

Une grande partie de ces gestes concernent des habitudes que nous avons au sein même de notre foyer. Dans cet article, nous vous proposerons quelques astuces simples pour améliorer votre impact environnemental.

Privilégiez les meubles fabriqués localement ou d’occasion

Le premier réflexe lorsque nous souhaitons acheter un meuble est de penser aux grandes marques de mobilier. Ces marques importent souvent leurs meubles depuis des pays étrangers et ainsi polluent beaucoup avec les transports.

Il existe plusieurs alternatives à ces marques qui réduisent fortement l’empreinte écologique.

La première méthode est d’acheter vos meubles dans des entreprises locales, fabriqués par des artisans vivant dans la région. Cette méthode d’achat permet de réduire fortement l’émission de gaz à effet de serre en limitant les transports fortement polluants.  Les meubles achetés de cette manière sont, par ailleurs, souvent de très bonnes qualités. L’inconvénient de cette méthode est qu’en fonction de l’entreprise, les meubles peuvent coûter plus chers.

Il est également possible d’acheter vos meubles en occasion. Que ce soit lors de brocantes, de marchés ou par l’intermédiaire de sites spécialisés, acheter un meuble en occasion permet de donner une seconde vie au meuble et ainsi de ne pas avoir à passer l’étape de fabrication qui peut être polluante. Cette méthode a également l’avantage d’être moins chère que l’achat dans des entreprises de mobilier. Le seul inconvénient de cette méthode est que les meubles ayant déjà été utilisés, ils peuvent être en moins bon état que s’ils avaient été achetés neufs.

Attention à votre consommation d’eau

Ce sont probablement les astuces les plus connues, néanmoins ceux-ci ont un réel impact sur l’environnement, il est donc bon de les évoquer. En effet, notre consommation d’eau peut être fortement réduite par quelques habitudes simples.

Tout d’abord, privilégiez les douches pour vous laver. Une douche représente en moyenne environ 60L d’eau consommé tandis qu’un bain consomme en moyenne 140L d’eau, ces consommations dépendent beaucoup des ménages. Prendre une douche permet donc de consommer environ 2 fois moins d’eau. Il est, par ailleurs, recommandé de garder le bain pour la détente et pas pour un usage quotidien, la douche étant considérée comme meilleure pour la santé.

Utilisez l’eau froide plutôt que l’eau chaude quand c’est possible. Que ce soit pour se brosser les dents ou pour se laver les mains, utilisez au maximum de l’eau froide plutôt que l’eau chaude quand c’est possible.

Ne laissez pas couler l’eau inutilement ! Que ce soit lorsque vous faites la vaisselle, vous lavez les mains ou vous brossez les dents, laisser couler l’eau peut paraître anodin par rapport à des consommations d’eau plus impressionnantes comme lors d’une douche par exemple. Néanmoins, par la répétition de ces actions, la consommation d’eau finale est non négligeable, il convient donc de limiter au maximum celle-ci.

Débarrassez votre maison écologiquement

Votre maison est encombrée, vous souhaitez faire un grand ménage ou bien vous devez débarrasser dans le cadre d’une succession ? Il est également possible d’agir pour la planète lors du débarras de votre maison.

En effet, lors du débarras de maison, il est nécessaire de faire un certain nombre de choix sur le devenir des objets qui peuvent avoir un impact plus ou moins conséquent sur l’environnement.

Tout d’abord, pensez à trier les déchets ! Face à la masse de déchets lors de l’enlèvement des encombrants de votre maison, il est facile de se décourager de tout trier, mais l’impact environnemental du tri lors du débarras de maison est non négligeable. Si le tri vous paraît trop compliqué, vous pouvez vous faire aider par une entreprise de débarras connaissant bien les enjeux et les règles du tri sélectif et qui pourront vous former à ces enjeux et règles lors du débarras de votre maison.

Pour les objets pouvant avoir une seconde vie, n’hésitez pas à les revendre ou à les donner. Si vous souhaitez les revendre, privilégiez les brocantes ou vide-grenier locaux, les transports seront moindres que si vous proposez vos ventes sur des sites de ventes en ligne national ou international. Si vous souhaitez les donner, renseignez-vous sur les pratiques des associations locales. N’oubliez pas non plus les proches qui pourraient être intéressés par ce que vous ne voulez plus lors du débarras de votre maison.

Ecologie
La performance énergétique au cœur de nos préoccupations
Ecologie
Le capteur de lumière et son fonctionnement
Ecologie
WWF et l’écologie en Afrique : cas de Madagascar